CONSEILS
 
CONSEILS

Importez votre voiture américain envers l'Europe comprend plusieurs démarches qui, non maitrisées, peuvent tout simplement rendre votre projet coûteux, frustrant sans garantie de succès
Voici un bref énoncé des étapes liées a votre importation et plus bas les étapes les plus critiques en détails:
1. Localiser votre voiture aux U.S.A.
2. Historique du véhicule : accidentée ?
3. Valider le vendeur :Fiable et comment se défendre ?
4. Transport vers le port US : le cout et le délai ?
5. Transport maritime : Formalités, délais et douane US
6. Port Européen : frais de transitaire douanes et TVA
7.  Homologation

1. Localiser votre voiture sur le territoire Américain :
Ilva sans dire que la maitrise de la langue est indispensable et cela pour plusieurs raisons. Premièrement il vous faut communiquer avec le vendeur pour la négociation et les formalités d'achat à remplir. Dans le cas ou votre anglais serait suffisant pour ces derniers il reste néanmoins un détail important celui étant que votre parlé laisse savoir au vendeur que vous voulez exporter le véhicule et cela est redoutable dans les mains d'un vendeur peu scrupuleux… Localiser votre véhicule veut tout d'abord dire maitriser les outils de recherches tels que les sites internet US, presse papier américaine, déceler les annonces frauduleuses car votre temps est compté et le temps passé à chercher vous coute de l'argent.

2. Vous avez trouvé votre voiture américaine :
Vous avez repéré un véhicule qui correspond a vos attentes, du moins semble t'il, et vous vous dirigezvers le vendeur pour plus d'informations. La première chose à vérifier est l'historique du véhicule, des compagnies comme « CARFAX » (carmax.com) ou encore « AUTOCHECK » (autocheck.com) vous permettent d'acheter un rapport détaillé du véhicule. Ces rapports vous fournissent les informations suivantes :nombre de propriétaires, le dernier kilométrage enregistré, si la voiture vient d'enchères, de compagnies de location ou encore d'un particulier et le plus important le nombre d'accidents et le statut de la carte grise. Très souvent le vendeur vous proposera gratuitement la copie de l'un de ces rapports mais la plupart du temps ces derniers ne sont pas mis a jour donc premier reflex :fournissez vous ce rapport vous-même pour approximativement $20 pour un rapport ou forfait de $60 pour une dizaine de rapports.
Votre American Car est "clean" l'achat commence :
Âpres avoir contrôle l'historique du véhicule vient s'articuler l'achat .Tous les vendeurs américains ne sont pas familiers avec le système d'exportation. Cela signifie qu'ils vont vouloir effectuer la vente dans le cadre qu'il leur est le plus familier. Cela se traduit généralement par l'ajout des taxes locales* qui peuvent aller de 6% a 8% sur la valeur du prix total (*certains états ne charge pas de taxes comme l'état du Delaware). Dans le cas ou l'export n'est pas un problème le vendeur vous demandera ce que l'on appelle une « bill of Landing » ou « Dock Receipt » provenant de la compagnie de shipping qui prouve bien que votre véhicule est prévu pour l'export. Vous ne pourrez malheureusement pas conduire votre belle américaine car le vendeur ne relâchera le véhicule qu'a un transporteur missionné pour acheminer la voiture jusqu'au port.
Maintenant commence la question du délai. Le title, ou carte grise américaine, est elle entre les mains du vendeur ? Question importante car premièrement vous ne pourrait pas réserve rune date de départ avec la compagnie de shipping si vous n'avez pas le title en main et deuxièmement cette dernière ne pourra pas vous remettre le « Dock Receipt » à remettre au vendeur et au transporteur pour enlever le véhicule sans le title original.
Il arrive très souvent que le title ne soit pas dans les mains du vendeur mais chez une banque qui a financé le véhicule. En général il vous faudra attendre 15 jours ouvrables ou 3 semaines avant d'obtenir votre title. Pendant ce temps vous ne pouvez toujours pas faire acheminer le véhicule envers le port.

3. Puis je faire confiance au vendeur et comment se défendre?
Il y a 3 types de vendeurs, a.le particulier, b.la concession indépendante et c.la concession franchisée (Ford, Chevrolet, etc…).
a. L'achat d'un véhicule a un particulier peut être compliqué et très confus pour plusieurs raisons. La majorité des particuliers ont un crédit sur le véhicule et ils doivent rembourser leur dette, cela signifie que vous devez payer leur banque après quoi la banque en verra le title non pas a vous mais au vendeur sans garantie que celui-ci vous le cède. Les particuliers ne se sentent pas à l'aise quand vient le moment de donner leurs informations bancaires sur tout quand l'acheteur a un accent peu familier et une banque à l'étranger.

b. La concession indépendante peut avoir des affaires très alléchantes mais a quel prix ?Les vendeurs dans de telles concessions n'ont aucun scrupule car aucunes régulations hiérarchiques ne leur sont imposées comme dans une concession franchisée. Ce genre de concessions sont le plus souvent des entreprises familiales avec les qualités et défauts que nous leur connaissons. Donc attention aux vices cachés. Généralement peut familier avec l'export donc attention au taxes locales. Dans le cas ou vous observez un vice cache lors de l'enlèvement du véhicule, au port US (la voiture ne démarre plus, la transmission a lâché lors du déplacement du véhicule au port, la couleur ou options du véhicule ne correspondent pas a la description donnée) ou en Europe il vous faut contacter le revendeur et le lui signaler. Si il ne veut rien faire vous il vous faut passer a la second étape qui est de contacter le « Departement Motors of Vehicule » ou DMV local de l'état ou se trouve le revendeur.

c. Les concessions franchisées, telles qu'une concession Ford, Chrysler ou encore Chevrolet, doivent suivre des règles strictes imposées par le manufacturier. Ces règles vous couvrent a plusieurs niveaux :votre argent est en sécurité et le véhicule est certifie par le constructeur. Ces mêmes régulations peuvent malgré tout empêcher l'achat ou l'export de votre véhicule. La plupart de ces manufacturiers essaient de limiter la marché parallèle donc interdisent la vente a l'export a leurs franchisées. Dans ce cas le seul moyen pour vous de faire l'acquisition du véhicule est de paye les taxes locales. Il est bon de savoir que la loi aux US comme en Europe demande au revendeur de collecter les taxes locales, ou TVA pour le marché européen, directement au client pour ensuite la redistribuer à l'état ou au gouvernement. Dans le cas de l'export aucune taxe n'est applicable et cela est dangereux pour un revendeur. Dans l'hypothèse ou un acheteur se dit vouloir acheter le véhicule a l'export, en fait l'acquisition, réussi a récupérer le véhicule et au dernier moment décide de l'enregistrer au US, l'état vient demander les taxes au revendeur et seul ce dernier est responsable, au regard du gouvernement, de régler la dette. C'est ce genre de situations que les revendeurs franchisées ou non, n'étant pas familier avec le système d'exportation, essaient d'éviter. Un autre facteur très ennuyant ce sont les délais de virement. Le franchisée peut vendre votre véhicule pendant l'attente du virement cela se passe de manière très sournoise en général avec des phrases comme « mon manager ne savait pas que le véhicule était vendu et l'aven du de son cote, I'm sorry… », et la aucun moyen de se retourner contre la concession car leur défense sera de vous dire qu'ils peuvent localiser le même véhicule plus ou moins dans les mêmes conditions et une court US acceptera ces termes. En attendant votre argent est immobilisé aux US et au pire des cas la concession vous vire l'argent sur votre compte européen et vous perdez au change eurodollar.

 
Banner